Présent parfait

 Présent parfait

Dans la culture vélo, il fut un temps (à peu près un siècle) où l'hiver rimait avec coupure. Où le vélo restait accroché au mur du garage (en ce temps là les gens avaient un garage). Où l'on prenait tranquillou les kilos qu'on reperdrait tranquillou aux beaux jours. Alors, de vous voir arriver au fur et à mesure samedi, aussi nombreux-ses, le jour pas encore levé et le mercure gelé, on s'est dit que les choses avaient quand même bien changé.

Photo Sophie Gateau

Suivez-nous sur : Instagram Twitter Facebook Strava